Burundi : levée inconditionnelle de la condamnation à perpétuité de 7 journalistes

Burundi : levée inconditionnelle de la condamnation à perpétuité de 7 journalistes

Burundi : levée inconditionnelle de la condamnation à perpétuité de 7 journalistes

/ CULTURE ET SOCIETE / Wednesday, 31 March 2021 23:02


« Nous exigeons la levée immédiate de cette condamnation de nos confrères et consœur, accusés à tort de crimes qu’ils n’ont pas commis. La liberté d’information est à la base de toute démocratie. Nous enjoignons le gouvernement burundais à la respecter et à la protéger », déclare Anthony Bellanger, Secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

« Ce prononcé de la Cour suprême prouve à suffisance l’instrumentalisation de la justice burundaise par le pouvoir du CNDD –FDD »,indique Alexandre Niyungeko, président de l’Union burundaise des journalistes (UBJ). « L’UBJ réaffirme sa détermination à toujours combattre toute velléité du pouvoir à empêcher le libre exercice du métier de journaliste. »

Le 23 juin 2020, la Cour suprême du Burundi a condamné 7 journalistes à des peines de prison à perpétuité. Ils sont accusés d’atteinte à l’autorité de l’Etat, assassinats et destructions pour avoir donné la parole aux mutins et aux manifestants alors qu’ils couvraient le coup d’État avorté du 13 mai 2015 contre le régime burundais. Il s’agit de Patrick Mitabaro (Radio Isanganiro), Arcade Havyarimana (Radio Isanganiro) et Gilbert Niyonkuru (Radio Publique Africaine), et les directeurs et directrice des médias Innocent Muhozi (Radio-Télé Renaissance), Bob Rugurika (Radio Publique Africaine), Anne Niyuhire (Radio Isanganiro) et Patrick Nduwimana (RSF Bonesha FM). Cette décision a été portée à la connaissance du public le 2 février 2021.

Rappelons que le 13 mai 2015, après plusieurs semaines de manifestations contre le 3ème mandat de feu président Pierre Nkurunziza, des militaires ont tenté un coup d’État qui s’est soldé par un échec le lendemain. Dans la foulée, les radios RPA, Isanganiro, RSF Bonesha FM et la Radio-Télé Renaissance ont été détruites par les forces de l’ordre.

Steve Baragafise | Pam  Bujumbura

Leave a comment

Please publish modules in offcanvas position.